07/12/2018 Quelles compétences requises pour travailler dans l‘audit et contrôle de gestion ?

Essentiel pour garantir la performance d’une entreprise dans le respect des procédures internes et des obligations légales, le domaine de l’audit et du contrôle de gestion ouvre toujours ses portes aux jeunes diplômés. Certaines compétences sont toutefois nécessaires pour intégrer ce secteur.

Audit et contrôle de gestion : des fonctions essentielles pour la performance de l’entreprise

Permettant d’améliorer l’organisation existante d’une entreprise, l’audit et le contrôle de gestion sont essentiels pour le pilotage des activités et contribuent à la prise de décision. Garantissant la bonne gestion de l’entreprise, le contrôle de gestion repose entre autres sur le contrôle et la prévision des résultats opérationnels de la structure. Cela implique l’établissement d’indicateurs de gestion, le contrôle des risques financiers ainsi que l’évaluation des écarts avec les prévisions. La fonction contrôle de gestion inclut aussi l’harmonisation des procédures comptables et financières de l’entreprise, et la supervision de la clôture des comptes. En ce qui concerne l’audit, cette fonction est destinée à assurer la conformité légale des processus relatifs à l’activité économique de la structure. L’audit inclut entre autres le diagnostic des dysfonctionnements dans les procédures de gestion et d’organisation, ou dans les méthodes de travail de l’entreprise. Cela implique également les conseils et recommandations pour réajuster le tir suivant les problèmes constatés.

Les compétences nécessaires en audit et contrôle de gestion

Bien que le secteur de l’audit et du contrôle de gestion soit recruteur, les entreprises sont aujourd’hui particulièrement exigeantes. Pour attirer l’attention des recruteurs, les candidats doivent disposer de certaines compétences et qualités. En effet, les prétendants au poste doivent maîtriser notamment l’utilisation des systèmes d’information. Ces domaines requièrent aussi une certaine compétence en analyse des données ainsi qu’une bonne culture comptable et financière. La maîtrise de l’anglais constitue également un atout pour évoluer dans ces domaines. Par ailleurs, les candidats doivent aussi faire preuve d’une grande capacité d’analyse, de synthèse et d’organisation. De bonnes qualités relationnelles ainsi que de la diplomatie sont aussi nécessaires.

Quelles formations pour accéder à ces métiers ?

Les entreprises proposant des postes dans le domaine de l’audit et du contrôle de gestion privilégient principalement les titulaires du Bac+5 et les diplômés de grandes écoles comme l’ESG Finance. Au sein de cet établissement, les étudiants souhaitant atteindre ce niveau peuvent suivre un parcours d’études débutant avec le Bachelor de l’ESG Finance. Cette formation de trois ans vise l’acquisition des fondamentaux de la gestion d’entreprise et la spécialisation dans les métiers de la finance. Après la 3e année, les étudiants peuvent poursuivre en cursus long en intégrant le Mastère Audit et Contrôle de gestion. Cette formation de deux ans permet d’obtenir le titre de niveau I reconnu par l’État d’Expert en contrôle de gestion et audit. L’approfondissement des fondamentaux en gestion et comptabilité, ainsi que la spécialisation en audit et contrôle externe ou interne, et en gestion des risques figurent parmi les objectifs de ce programme. Le salaire de départ d’un professionnel opérant dans le domaine de l’audit et du contrôle de gestion est de 3 200 € net.