Conseil patrimonial

Le conseil patrimonial vise à faire fructifier le patrimoine d’une personne avec des objectifs très divers : optimisation fiscale, création de revenus complémentaires, investissement immobilier, retraite… De plus en plus de Français font appel à un conseiller patrimonial pour les accompagner dans cette démarche. Les perspectives d’emploi dans ce secteur sont donc excellentes.

À quoi sert la gestion de patrimoine ?

La notion de patrimoine définit l’ensemble des biens matériels et immatériels d’une personne. Ces biens se divisent en actifs et en passifs. Les actifs comprennent par exemple les propriétés immobilières, les placements financiers, les biens physiques, les objets d’art, etc. Les passifs correspondent aux dettes contractées et aux emprunts en cours. Ce patrimoine est voué à évoluer dans le temps et sa bonne gestion représente un enjeu financier important. Quatre stratégies de gestion sont généralement observées selon la profession, l’âge, les revenus ou bien la situation familiale de la personne :

  • la constitution d’un patrimoine privé
  • le développement de son patrimoine par différents leviers
  • la création de revenus complémentaires
  • la préparation de la succession

Quand le patrimoine s’avère complexe à définir, faire appel à un professionnel de la gestion de patrimoine devient une solution intéressante pour préparer une stratégie efficace et optimiser les résultats.

Les professionnels de la gestion patrimoniale

Il existe de nombreux corps de métiers aptes à proposer des conseils en gestion de patrimoine. Chaque intervenant a ses spécificités :

  • le banquier gère les liquidités et le financement des projets
  • l’assureur ou le courtier en assurance est performant sur les sujets de retraite, de prévoyance et de protection sociale
  • le notaire intervient sur les questions de donations, d’union et d’achat immobilier
  • l'expert-comptable excelle dans la gestion financière d’une entrepris
  • le conseiller patrimonial propose une stratégie globale de valorisation de patrimoine

    Le conseiller patrimonial pour définir ses stratégies plus librement

    Comme son nom l’indique, le conseiller patrimonial apporte ses conseils en matière de placements, de fiscalité et d’investissement en vue de créer ou d’optimiser un patrimoine.

    Les particuliers comme les professionnels peuvent faire appel à ses services. Son action se définit en 4 étapes.

    Le CGP commence par fournir un document d’entrée en relation qui contient toutes ses qualifications et ses liens avec les intermédiaires financiers. Ensuite, il s'occupe de la rédaction du bilan patrimonial de son client afin de recenser de manière synthétique toutes les informations nécessaires. Il fait la liste des actifs et des passifs, analyse la situation familiale, les revenus et le régime de fiscalité. Ces éléments lui servent à définir laquelle des 4 grandes stratégies de gestion est la plus appropriée. Ces solutions peuvent être précisées en fonction de la réalité du client et de ses souhaits pour l’avenir :

    • financer les études des enfants
    • créer des revenus complémentaires
    • optimiser sa fiche d’imposition
    • acheter et louer des biens immobiliers
    • préparer sa retraite

    Lorsque le bilan est réalisé, le CGP peut se concentrer sur la recherche des solutions d’investissement et des montages patrimoniaux les mieux adaptés au profil du client. Il s’intéresse alors à différents véhicules d’investissement :

    • investissements financiers : plan épargne action, assurance-vie
    • investissements immobiliers : SCPI, gestion locative, résidence secondaire
    • structurations juridiques : holdings, SARL, SCI
    • conseils en transmission : contrat de mariage, donation
    • gestion de l’endettement : emprunt, crédit

    Pour faire un choix entre la multitude de solutions existantes, le conseiller patrimonial prend soin de respecter les valeurs de son client : objectifs, contraintes, acceptation du risque… Le CGP est alors en mesure d’effectuer des simulations pour vérifier que les solutions sont compatibles et cohérentes dans le temps.

    À cette étape, le conseiller patrimonial délivre un rapport de préconisations, en conformité avec les exigences de l’AMF (Autorité des marchés financiers), qui recense l’ensemble des solutions retenues :

    • le rappel du contexte : les objectifs, le patrimoine actuel
    • les leviers envisagés : type de produits, avantage et inconvénients
    • les tiers dans la stratégie : banques, avocats fiscalistes, sociétés de gestion

    Ce document présente également les démarches de mise en place ainsi que le type de suivi qui sera réalisé.

    Le conseiller en gestion de patrimoine s’assure de définir le meilleur moment pour lancer sa stratégie, à savoir le moment où la conjoncture est à la baisse en vue de bénéficier de bonnes performances en cas de hausse sur le long terme. Le recul des valeurs en bourse ou des prix de l’immobilier constitue une bonne porte d’entrée.

    Une lettre de mission annuelle de suivi fournie par le CGP fait le point sur la situation du client. Ce conseiller est également apte à remplir la déclaration d’impôts sur le revenu de son client chaque année.

    Où exerce le conseiller patrimonial ?

    Le conseiller en gestion de patrimoine (CGP) a la possibilité d’exercer de 3 manières différentes.

    Il peut être salarié au sein d’une banque ou d’une compagnie d’assurance. Les solutions proposées sont généralement limitées au catalogue de produits de l’établissement.

    Ce conseiller peut travailler au sein d’un cabinet de gestion de patrimoine, comme près de 95 % des CGP en France. Les cabinets de gestion proposent principalement des packs de solutions comprenant un volet assurance-vie et de l’immobilier.

    Enfin, il peut exercer à son compte en tant que conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGPI). Son grand avantage est sa liberté d’action et sa neutralité dans le conseil.

    Quelles sont les qualités recherchées chez un conseiller patrimonial ?

    Le conseiller en gestion de patrimoine a la volonté de servir son client. Il a un devoir de discrétion et est garant de la non-divulgation des informations le concernant. Il possède un excellent esprit de synthèse et sait faire preuve d’empathie et d’écoute, car ses clients lui confient des éléments très personnels.

    Sur le plan des compétences techniques, il est apte à répondre à toutes les questions que peut lui poser un investisseur. De bonnes compétences en communication et en négociation lui sont utiles pour travailler avec les intervenants financiers tiers.

    Quelle formation suivre pour proposer du conseil en patrimoine ?

    • la licence pro mention assurance, banque, finance
    • le bachelor en finance
    • le bachelor en gestion de patrimoine
    • le master mention droit bancaire et financier
    • le master mention droit fiscal
    • le master mention droit notarial
    • le master finance et gestion de patrimoine
    • le master mention monnaie, banque, finance, assurance
    • le master mention économie de l'entreprise et des marchés
    • le mastère en gestion de patrimoine et gestion privée

    Les salaires dans le secteur du conseil patrimonial

    La rémunération d’un conseiller patrimonial dépend de nombreux facteurs : s'il est indépendant ou salarié, en cabinet spécialisé ou en banque, etc. La fourchette des salaires au sein d’un établissement se situe entre 2500 euros et 6000 euros bruts par mois

    30 000 €
    (Salaire annuel brut)
    72 000 €
    (Salaire annuel brut)

    Du côté des indépendants, les tarifs peuvent être appliqués à l’heure de conseil ou sous forme de commission sur le résultat.

    L’activité de conseil patrimonial vous intéresse ? L’ESG Finance prépare ses étudiants à devenir conseillers patrimoniaux et gestionnaires de fortune grâce à nos formations :

    BTS Comptabilité et Gestion

    • Entrée : post-Bac et hors Parcoursup
    • Rentrée : septembre
    • Alternance : possible dès la 1ère année 
    • Diplôme obtenu : BTS Comptabilité Gestion – diplôme d’Etat
    En savoir plus
    Formation

    Bachelor Finance

    • Entrée : post-Bac ou après Bac +1/2 – hors Parcoursup 
    • Rentrée : octobre
    • Alternance : possible dès la 3ème année selon spécialisation
    • Diplôme obtenu : Bachelor Finance de l’ESG Finance + double diplôme possible
    En savoir plus
    Formation
    Formations ESG Finance

    Passerelle Finance

    • Entrée : Bac +2 
    • Rentrée : octobre
    • Stage : possible 
    • Niveau obtenu : Bac +3
    En savoir plus
    Formation

    Mastère Gestion de Patrimoine et Gestion Privée

    • Entrée : Bac +3 / Bac +4 
    • Rentrée : octobre 
    • Alternance : possible
    • Diplôme obtenu : titre d’Expert(e) en Ingénierie patrimoniale de niveau 7, reconnu par l’Etat et enregistré au RNCP
    En savoir plus
    Formation

    Une année passerelle en finance permet aux étudiants en gestion, en économie ou en commerce de se mettre à niveau en vue d’intégrer le mastère*.