18/02/2018

Généralement, les formations permettant d’obtenir le Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG) sont accessibles après le baccalauréat. Toutefois, il est envisageable de poursuivre des études DCG après avoir passé quelques années dans une école comptable. Zoom sur les équivalences au DCG.

Équivalence DCG : les diplômes acceptés

Certains diplômes permettent de bénéficier d’une équivalence au DCG et d’accéder directement à la deuxième ou à la troisième année sans passer par le DCG 1 :

  • le Brevet de Technicien Supérieur en Comptabilité et Gestion des Organisations (BTS CGO) ;
  • le Diplôme Universitaire de Technologie en Gestion des Entreprises et des Administrations (DUT GEA) ;
  • le DCG délivré par l’Institut National des Techniques Économiques et Comptables ;
  • la licence professionnelle en Droit, Économie ou Gestion.

La validation du BTS CGO vous permet ainsi de bénéficier de l’équivalence DCG et d’intégrer directement la 2e année. Pour se faire, le candidat doit constituer et présenter son dossier personnel avec :
- ses notes au baccalauréat,
- son BTS lui permettant de bénéficier de l’équivalence DCG
- ou son DUT GEA avec l’équivalence DCG
- une fiche de candidature convenablement complétée.

L’étude du dossier permet d’apprécier la cohérence du cursus de l’étudiant avec la formation au DCG. Pour lui permettre de mieux se préparer à l’entrevue orale de sélection, le candidat est informé du résultat de cette étude de dossier dans les plus brefs délais. Si sa candidature est retenue, il passe l’entretien individuel durant une trentaine de minutes. Cette entrevue vise à évaluer sa capacité d’analyse, sa personnalité, mais également sa motivation qui est cruciale pour réussir ses études.

L’admission en DCG 2 ou DCG 3 est possible pour les étudiants titulaires d’un BTS avec une équivalence DCG. Ainsi, un BTS ouvrant droit à une équivalence DCG permet l’admission en deuxième année. Après étude du dossier, une équivalence DCG peut être accordée aux étudiants titulaires d’une licence en économie ou en gestion ou d’une licence professionnelle en comptabilité.

En revanche, la réforme de la filière comptable supprime l’équivalence DECF à compter de la session 2020.

Comment s’organiser pour bénéficier d’une équivalence DCG ?

L’inscription au DCG se déroule en 3 étapes :
- le dépôt de candidature ;
- l’étude de dossier ;
- la convocation pour un entretien.

À l’issue de leur formation, pour valider leur diplôme DCG, les étudiants doivent obtenir au minimum une moyenne de 10/20 dans la totalité des Unités d’Enseignement.

Alors que les exigences pour accéder aux écoles DCG varient, des formations antérieures ainsi que des expériences sont souvent exigées. Des cours de comptabilité constituent une excellente solution pour renforcer les acquis et augmenter les chances de réussite aux examens DCG. Ils permettent aux étudiants de bénéficier de l’accompagnement individuel des enseignants.

Concernant les cours du DCG, le choix s’articule autour de deux formules : les cours présentiels et les cours à distance. L’avantage de la première formule repose sur un encadrement de proximité, mais un cours à distance permet aux étudiants d’organiser leurs emplois du temps (professionnels ou personnels).

Les examens DCG pour tous les candidats

Les examens du DCG comportent des épreuves écrites et des épreuves orales. Les coefficients affectés aux matières du programme du DCG traitées lors des épreuves varient de 1 à 1,5.

Le coefficient d'1,5 est appliqué aux matières techniques comme le système d’information de gestion (UE 8), l’économie (UE 5) et le management (UE 7).

Le coefficient 1 est attribué aux autres matières telles que l’introduction à la comptabilité (UE 9), la comptabilité approfondie (UE 10), l’introduction au droit (UE1), le droit des sociétés (UE 2), le droit fiscal (UE 4), le droit social (UE 3), la finance d’entreprise (UE 6), le contrôle de gestion (UE 11), l’anglais des affaires (UE 12) et les relations professionnelles (UE 13).

À la fin de la première année du DCG, les épreuves du DCG portent sur l’introduction à la comptabilité, l’introduction au droit, l’économie et l’anglais des affaires. Les épreuves à passer à la fin de la deuxième année portent sur la finance d’entreprise, le droit des sociétés, le droit fiscal, les systèmes d’information de gestion et la comptabilité approfondie. À la fin du cursus DCG, les épreuves sont axées sur des matières techniques telles que le droit social, le management, le contrôle de gestion et les relations professionnelles. Le cursus s’achève avec un stage de 8 semaines au sein du service comptable d’une entreprise ou dans un cabinet d’expertise comptable qui donne lieu à la rédaction et à la soutenance d’un rapport.

Afin d’optimiser la réussite aux examens, il est important de travailler régulièrement en utilisant des annales qui contiennent des sujets du DCG avec leurs corrigés. Ces ouvrages permettent aux étudiants de simuler les épreuves et d’identifier les questions pertinentes ainsi que des astuces pour les aborder.

Ces actualités peuvent vous intéresser

  Le Diplôme de Comptabilité et de Gestion ou DCG, se prépare en 3 ans, à l’instar d’une licence. Avec 13 Unités d’Enseignements à v...
Il est possible de suivre une formation en alternance pour obtenir le diplôme DCG. L’ESG Finance Paris offre cette possibilité à ses élèves dè...
  Le DCG ou Diplôme de Comptabilité et de Gestion est un diplôme d’État délivré après 3 années d’études. Équivalent à une licence...
Le programme du DCG ou Diplôme de Comptabilité et de Gestion explore les univers de la finance, de la comptabilité, de l’économie ou encore du c...