13/06/2019 DCG : les épreuves de l’examen

 

Le Diplôme de Comptabilité et de Gestion ou DCG, se prépare en 3 ans, à l’instar d’une licence. Avec 13 Unités d’Enseignements à valider, le DCG est souvent difficile à obtenir et nécessite un travail rigoureux. Pour s’y retrouver au milieu des révisions et ne pas se laisser surprendre, connaître à l’avance le déroulé et la nature des différentes épreuves de l’examen est un atout rassurant.

Le déroulement de l’examen du DCG

Les épreuves du DCG sont au nombre de 13, ce qui correspond au nombre d’UE (ou de cours) de ce parcours en 3 ans. Au total, un étudiant en DCG aura à passer 2 100 heures de formations, réparties différemment entre les UE du DCG, avant de décrocher le diplôme reconnu par l’État et en validant les 180 crédits attendus.

L’examen du DCG est l’étape décisive de ce parcours. Il se déroule généralement entre fin mai et début juin.

Les dates des épreuves ainsi que leur ordre d’apparition — qui demeure normalement inchangé — sont annoncés dans un bulletin officiel bien à l’avance. Pour les épreuves du DCG 2019, les dates sont connues depuis octobre 2018 et la session des épreuves écrites a débuté le 20 mai dernier. Parmi ces dernières, 4 épreuves de droits, 3 épreuves d’économie, de finance et de management ainsi que 2 épreuves de comptabilités sont prévues.

L’examen du DCG compte également une épreuve de systèmes d’information de gestion, une épreuve d’anglais appliqué aux affaires, une autre de contrôle de gestion et enfin une épreuve orale dite de « relations professionnelles ». Outre ces matières obligatoires, une épreuve facultative du DCG de langue vivante étrangère peut être passée par le candidat pour obtenir des points supplémentaires.

Les spécificités de l’examen du DCG

Il est important de se focaliser sur les spécificités de chaque épreuve pour être sûr d’amasser les connaissances requises afin d’y faire face. L’ordre de succession des épreuves citées ici ne correspond pas à leur apparition à l’examen officiel du DCG.

Pour le connaître, il suffit de se référer à l’emploi du temps défini par le rectorat, organisateur des épreuves, et consultable sur Internet.

Ainsi, parmi les épreuves écrites du DCG, les 4 épreuves de droit, à savoir l’Introduction au droit (UE1), le Droit des sociétés (UE 2), le Droit social et le Droit fiscal (UE 3 et 4) peuvent porter soit sur une étude de situation(s) pratique(s), soit sur un commentaire de document(s), soit sur une ou plusieurs questions. Elles peuvent aussi être un mélange des trois !

Ces 4 épreuves du DCG sont toutes de coefficient 1, permettant le gain de 12 crédits européens avec une durée d’épreuve de 3h. Le sujet de l’épreuve d’Économie (UE 5) peut se présenter sous la forme d’une dissertation ou d’un commentaire de documents, accompagnés de plusieurs questions. Cette épreuve de 4 heures donne 18 crédits.

Ensuite, viennent les épreuves de Finance d’entreprise (UE 6) et de Management (UE 7). Le sujet sur la Finance d’entreprise, de coefficient 1, porte soit sur l’analyse d’une ou plusieurs situations pratiques, soit sur des questions. L’épreuve dure 3h tandis que celle de Management s’étend sur 4h avec 18 crédits à la clé.

Quant aux 2 épreuves de comptabilité — l’Introduction à la comptabilité (UE 9) et la Comptabilité approfondie (UE 10) — elles durent chacune 3h et offrent un maximum de 12 crédits européens. Les sujets possibles sont une étude de situation pratique et/ou un ou plusieurs exercices et/ou une ou plusieurs questions.

Il reste alors les épreuves de Système d’information de gestion (UE 8) et de Contrôle de gestion (UE 11). Toujours écrites, ces 2 épreuves sont de coefficient 1,5 (18 ECTS) et durent 4h. Elles se présentent de la même façon que les autres épreuves de DCG, partagées entre analyses de situation pratique, exercices ou plusieurs questions.

L’épreuve d’anglais du DCG, l’anglais appliqué aux affaires (UE 12), teste pendant 3h la capacité du candidat à comprendre et à commenter des documents relatifs aux métiers de la finance, et ce, en anglais. Ainsi, le sujet peut porter sur une traduction en français d’un document initialement anglais, sur la rédaction d’une note, d’un commentaire ou d’un résumé en anglais, mais aussi sur la rédaction d’un document commercial en anglais. Une combinaison de ces exercices est à prévoir avec à l’issue 12 crédits.

Pour clore l’examen du DCG, le candidat passera une dernière épreuve orale : les Relations Professionnelles (UE13). Cette épreuve est, en réalité, une soutenance d'1h en lien avec le rapport de stage et suivie de questions du jury sur le vécu du candidat dans le milieu professionnel ou sur l’épreuve. Cette partie assure les 12 derniers crédits permettant de passer le DCG.

Rappel pour obtenir le DCG

Pour rappel : le candidat doit obtenir une note moyenne supérieure ou égale à 10/20, sans qu’aucune note ne soit inférieure à 6/20, pour obtenir son Diplôme de Comptabilité et de Gestion.

Astuce : consulter les annales de DCG des examens passés constitue un excellent moyen d’observer la tendance et l’évolution des sujets au fil du temps, mais aussi de s’entraîner au traitement des exercices dans les temps impartis.

Ces actualités peuvent vous intéresser

  Le Diplôme de Comptabilité et de Gestion ou DCG, se prépare en 3 ans, à l’instar d’une licence. Avec 13 Unités d’Enseignements à v...
Il est possible de suivre une formation en alternance pour obtenir le diplôme DCG. L’ESG Finance Paris offre cette possibilité à ses élèves dè...
  Le DCG ou Diplôme de Comptabilité et de Gestion est un diplôme d’État délivré après 3 années d’études. Équivalent à une licence...
Le programme du DCG ou Diplôme de Comptabilité et de Gestion explore les univers de la finance, de la comptabilité, de l’économie ou encore du c...