25/05/2016 Quel contrat pour mon alternance en  BTS Banque ?

Afin d’augmenter vos chances de signer un CDI après votre formation en BTS Banque, optez pour la formation en alternance à travers un contrat de professionnalisation ou un contrat d’apprentissage. 

Contrat de professionnalisation ou contrat d'apprentissage?

Tout ce qu’il faut retenir du contrat de professionnalisation 

Pour profiter de ce type de contrat, l’étudiant doit être âgé de 16 à 25 ans. Les  plus de 26 ans doivent figurer sur la liste des demandeurs d’emploi ou être bénéficiaires de certains avantages sociaux: Revenu de Solidarité Active, Allocation Adulte Handicapé, Allocation Spécifique de Solidarité...Dans le cadre

Puisqu’il s’agit d’un contrat, les étudiants s’engagent à respecter le règlement intérieur de la société qui les emploie et à être assidus en cours. De leur côté, les entreprises doivent leur offrir le poste ainsi que la rémunération indiqués et s’acquitter des frais relatifs à leur formation.

Côté avantages, le contrat de professionnalisation offre nombre d’atouts pour les deux parties concernées. En effet, les étudiants :

  • obtiennent leur diplôme tout en bénéficiant d’une expérience professionnelle rémunérée
  • ne paient aucun frais de scolarité
  • perçoivent mensuellement un salaire
  • jouissent également de nombreuses réductions tarifaires grâce à leur carte d’étudiant des métiers et sont personnellement suivis par un tuteur.
  • sont indemnisés au titre de l’assurance-chômage par Pôle-Emploi s’ils ne trouvent aucun emploi au terme de leur contrat.

Quoi qu’il en soit, le principal avantage de ce type de contrat est de favoriser leur insertion professionnelle. Quant aux entreprises, elles bénéficient d’allègements de leurs cotisations sociales et leur initiative est prise en charge par l’OPCA.

Le contrat d’apprentissage en détail 

De nombreux établissements proposent le contrat d'apprentissage. Comme son nom l’indique, ce type de contrat confère aux étudiants le statut d’apprenti et s’adresse aux personnes âgées de 16 à 25 ans. Toutefois, les travailleurs handicapés comme les repreneurs et créateurs d’entreprise ne sont pas affectés par cette limite d’âge. Sa durée est déterminée selon le formulaire CERFAFA13a. En ce qui concerne la période d’essai, elle est de deux mois durant lesquels chaque partie est en mesure de rompre le contrat. Il implique également un suivi personnel par un maître d’apprentissage. Optez pour un bac


À l’instar du contrat de professionnalisation, il est avantageux aussi bien pour les étudiants que pour les entreprises. Celles-ci profitent d’une indemnité compensatrice forfaitaire versée par la région et perçoivent un crédit d’impôt d’apprentissage pouvant s’élever jusqu’à 1600 euros par apprenti. Les étudiants pour leur part acquièrent une expérience professionnelle non négligeable et bénéficient de l’exonération de leurs frais de scolarité.