Diplômes de comptabilité : faire le bon choix

Rentrée de février ou octobre : vos projets n’attendent pas ! Nous sommes à votre écoute pour vous accompagner.

Portes Ouvertes

Découvrez l'école en ligne

RDV d'informations

Sur le campus ou à distance

Infos Covid


Pour toute demande spécifique, n’hésitez pas à contacter directement notre service admissions.

Intéressé par la comptabilité ? Excellent choix ! Les études sont passionnantes et les débouchés nombreux. Une multitude de diplômes préparent aux métiers de la comptabilité, dont le DCG, Diplôme de Comptabilité et de Gestion. Vous vous demandez à quoi correspondent ces différents titres ? Quel diplôme choisir ? Quels sont les débouchés ? Tour d’horizon sur les diplômes de comptabilité.

Les différents diplômes de comptabilité

faire-le-bon-choix

La filière Comptabilité s’articule autour de trois diplômes supérieurs comptables. Chacun permet d’exercer différentes fonctions dans l’audit, la comptabilité, la finance ou la gestion. À savoir que les différents cursus peuvent s’effectuer en formation initiale, mais aussi en alternance.

Au premier niveau (bac+3), le DCG diplôme de comptabilité et gestion procure le grade de licence. Il est accessible aux titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme de premier cycle (DUT gestion des entreprises et des administrations, Diplôme BTS comptabilité). 13 unités d’enseignement (U.E.) structurent le DCG. Chaque UE correspond à une épreuve. Les évaluations se font à travers 12 épreuves écrites : Introduction au droit, Droit social, Droit des sociétés, Droit fiscal, Finance d’entreprise, Économie, Management, Introduction à la comptabilité, Systèmes d’information de gestion, Comptabilité approfondie, Anglais appliqué aux affaires, Contrôle de gestion.

Côté évaluations, seule l’UE sur les relations professionnelles relève d’une épreuve orale. Une épreuve écrite est facultative pour les langues étrangères dont le choix s’articule autour de l’allemand, l’espagnol et l’italien. Le tout se complète par un stage en entreprise d’une durée minimale de 8 semaines qui donne lieu à un rapport et à une soutenance.

Au second niveau (bac+5), le DSCG diplôme supérieur de comptabilité et de gestion est l’équivalent d’un master. Il est accessible aux titulaires d’un DCG, d’une licence en gestion ou d’un master CCA (comptabilité, contrôle, audit). Le programme du DSCG est riche et approfondi. Sept UE structurent le DSCG, chacune correspondant à une épreuve.

 

Les évaluations du DSCG se font par le biais de 5 épreuves écrites (Finance, Gestion juridique, fiscale et sociale, Comptabilité et audit, Management et contrôle de gestion, Management des systèmes d’information) et 2 épreuves orales (Économie et Relations professionnelles). Une épreuve écrite facultative est prévue pour la langue étrangère, au cours de laquelle le candidat aura le choix entre l’allemand, l’espagnol et l’italien. Ces épreuves sont complétées par un stage d’une durée minimale de 12 semaines aboutissant à un mémoire et à une soutenance.

Enfin, le DEC diplôme d’expertise-comptable est le plus haut niveau (niveau bac+8) des formations en comptabilité. L’inscription à ce cursus est ouverte aux titulaires du Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Commissaire aux Comptes (CAFCAC) ou du DSCG. Toutefois, une dérogation est prévue pour ceux ayant obtenu 4 UE sur 7 au DSCG. Le programme du DEC concerne :
- les normes de l’expert-comptable ;
- la déontologie de l’expert-comptable ;
- les missions de l’expert-comptable ;
- la communication ;
- l’audit et le commissariat aux comptes ;
- le management du cabinet ;
- la préparation du mémoire et de sa notice.

Le DEC est constitué de 3 épreuves, dont une épreuve écrite sous forme de questions concernant la déontologie de l’expert-comptable et du commissaire aux comptes, ainsi que la réglementation professionnelle. La deuxième épreuve écrite prend la forme d’un cas pratique portant sur la révision légale et contractuelle des comptes. La rédaction et la soutenance orale d’un mémoire s’ajoutent à ces épreuves. Le jury national doit valider le sujet du mémoire au moins 6 mois avant la soutenance.

Le DEC donne également lieu à un stage d’une durée de 3 années durant lequel le candidat est employé à titre salarié. Pour se préparer à ces épreuves, il suit des formations au sein d’un établissement particulier, nommé Institut Régional de Formation (IRF).

Pourquoi choisir la formation DCG ?

Reconnu au niveau européen, le DCG est un diplôme de référence pour accéder aux métiers comptables. Il s’agit d’un diplôme recherché par les recruteurs et reconnu par les professionnels. Premier échelon pour devenir expert-comptable, l’obtention d’un DCG constitue une condition pour s’inscrire au DSCG.

Au-delà du DSCG, le parcours universitaire peut se poursuivre avec une formation pour obtenir un DEC. Le métier de commissaire aux comptes ou d’expert-comptable devient alors accessible. Par ailleurs, ce titre permet également de se réorienter vers divers cursus tels que les masters en management, en économie, en droit ou en gestion.

Les débouchés pour les diplômés du DCG

Le titulaire du DCG devient en général collaborateur en cabinet ou comptable en entreprise. Avec de l’expérience, il peut exercer en tant que chef comptable en entreprise ou chargé de dossiers en cabinet. Un profil plus « social », du type gestionnaire de paie, peut également être envisagé.

Le DSCG permet lui de prétendre à des postes d’encadrement : contrôleur de gestion, comptable confirmé, chef comptable, pour devenir ensuite, directeur administratif et financier (DAF) en accumulant des années d’expérience.

Le DSCG prépare également au poste de directeur financier, de gestionnaire actif passif ou d’aide-comptable. Par ailleurs, ce diplôme permet de poursuivre en DEC (diplôme d’expertise comptable), afin d’achever les études comptables et devenir ainsi expert-comptable.